30 septembre 2016

Bilan: Equipement

Les vélos
Évidemment, LA question la plus souvent posée: c'est quoi votre vélo?
Comme il existe à peu près autant de types de vélo que de cyclotouristes, il a fallu en lire de la documentation et des avis sur le sujet avant de prendre une décision. Nous avons finalement opté pour le cadre Surly Long Haul Trucker, offrant un excellent rapport qualité/prix. Puis nous l'avons 'habillé' des composantes qui nous paraissaient les plus adaptées au type de voyage que nous envisagions. Résultat: un vélo d'expédition à la carte!

Remarquez que depuis leur achat en 2011, nos montures ont évoluées au fil des voyages entrepris. Après plus de 45,000 kilomètres parcourus, le cadre s'est avéré parfait, solide et nous irions jusqu'à dire quasi indestructible après tout ce qu'on lui a imposé comme conditions! Par contre, il a fallu remplacer les jantes, les pneus et nous avons aussi choisi de changer le système de transmission.


Notre opinion: les jantes et les pneus sont parmi les plus importantes composantes à choisir selon le type de voyage. L'autre élément primordial: les freins.


Les jantes
Elles supportent un poids important et subissent un stress incroyable, surtout si vous faites comme nous un bon pourcentage de votre voyage sur des routes de terre en piètre état. Pour l'Amérique du Sud, nous avions montés nos roues avec des jantes Velocity NoBS à 36 rayons. Ces jantes sont d'une grande résistance mais n'ont rien de léger. Leur alliage en aluminium de haute qualité et une surface de freinage généreuse en allongent la durée de vie. Nous en sommes très satisfaits car elles nous ont supportés pendant près de 29,000 kilomètres et ont résisté à 253,000 mètres de freinage en dénivelé négatif. Évidemment, si nous avions au départ opté pour des freins à disque, les jantes seraient encore en service car ce type de freins n'usent absolument pas la jante: nous en reparlerons plus loin. Seulement 2 rayons cassés pour toute la durée du voyage et une seule roue légèrement voilée sur une mauvaise route au Chili (vite réparée). Si vous partez longtemps, comme ce fut le cas pour nous, nous vous recommandons de faire monter de nouvelles jantes par un expert afin de partir l'esprit tranquille. Nos moyeux avant: Shimano XT. La roue avant de Charles est montée avec un moyeux Dynamo XT pour fournir l'électricité nécessaire au chargement des batteries de caméra, téléphones, GPS, etc.

Les pneus

Comme ils sont en contact avec la route, leur qualité est primordiale. Puisque nous savions que nous allions faire près de 5,000 kilomètres sur des routes de terre et de "garnotte", nous avions opté pour des pneus de 2.15 pouces à profil mordant! Nous avons choisi des pneus Schwalbe Marathon Mondial qui offrent une durabilité incroyable. Pour vous confirmer nos dires, notez que ceux qui sont sur le vélo de Denise ont roulé près de 30,000 kilomètres et ils sont encore bons pour plusieurs autres milliers de bornes! Certes, des pneus de 2 pouces, ce n'est pas ce qu'il y a de plus roulant mais nous n'avions pas l'objectif de battre des records de vitesse loin de là! Nous avions avec nous en tout temps deux pneus de rechange (un pliable et un standard) car il est impossible de trouver des pneus Schwalbe en Amérique du Sud. Vous trouverez seulement des pneus de vélo de montagne qui ne sont pas trop adaptés pour le vélo de long cours avec lourdes charges comme c'était notre cas. Notez que nous ajustions la pression de nos pneus selon le revêtement: 66 psi sur le bitume pour être plus roulant et entre 25 psi et 30 psi sur les routes de terre afin d'absorber les vibrations et avoir un meilleur confort ainsi qu'un meilleur contrôle!

Les freins

Lorsque nous avions monté nos vélos en 2011, nous avions opté pour des 'V-brakes' car il était plus facile d'en faire l'entretien et de trouver des pièces (pads de frein) partout dans le monde. Mais les temps changent et nous opterions aujourd'hui pour des freins à disque car il est devenu beaucoup plus facile de trouver des 'pads' de frein à disque un peu partout. En fait, selon nos observations, en Amérique du Sud il se vend maintenant quasi uniquement des vélos de montagne et même le bas de gamme est équipé de freins à disques. Les freins à disques ont trois avantages majeurs: le freinage est trois fois plus efficace, il n'y a aucune usure de la jante et ils restent performants sous la pluie et dans la boue. Un atout majeur quand on s'en va grimper les Andes n'est-ce pas? Car tout ce qui monte redescend!!!

Le système de transmission

Lors de notre premier voyage aux USA, nos vélos étaient équipés de dérailleurs Shimano XT 29 vitesses (3 X 9) et ça fonctionnait très bien. Mais pour notre voyage en Amérique du Sud, nous avons décidé de nous gâter en installant des moyeux Rohloff sur nos montures. Coup de foudre dès le départ: c'est un système génial! 
Les moyeux Rohloff sont de véritables petites merveilles d'ingénierie allemande: 14 vitesses uniformément espacées à l’intérieur d’un moyeu avec espérance de vie de 100,000 kilomètres, rien de moins! Il faut seulement changer l’huile à tous les 5,000 kilomètres et en faire un entretien préventif normal. Autre avantage: il y a moins d’usure sur les pignons grâce à un alignement parfait de la  ligne de chaine et en plus, on peut inverser les pignons et plateaux pour en doubler la durée de vie. 
Mais l'avantage numéro UN du Rohloff, c'est sa facilité d'utilisation! En effet, il est possible de passer à n’importe quelle vitesse à l'arrêt, sans pédaler, ce qui est tout à fait impossible à faire avec un système d’entrainement conventionnel. On peut donc en montant une côte en 8ème vitesse, s’arrêter, prendre une photo et puis, toujours à l’arrêt, passer en première vitesse et repartir sans problème. Un 'must' quand on passe des mois à faire la grimpette dans les Andes!
Le seul bémol, un éventuel bris peut occasionner un arrêt prolongé pour effectuer une réparation car il existe peu de points de service en Amérique. Cependant, tous les utilisateurs de Rohloff le confirment, le service à la clientèle de la compagnie est excellent. Donc, s’il y a bris, nous pouvons dans le pire des cas, envoyer la pièce en Allemagne et environ 2 semaines plus tard, Rohloff retourne le système réparé. Alors si jamais nous vivions une avarie, cela nous donnerait l’occasion de prendre une petite vacance. Nous ne sommes pas pressés après tout! Mais nous n'avons jamais eu de problèmes avec nos Rohloff et avons rencontré plusieurs autres cyclos qui roulent avec ça depuis fort longtemps sans aucun problème. Il est clair que nous allons transférer un de nos Rohloff sur notre tandem pour le prochain voyage!


Conversion to Rohloff SpeedHubs 500/14 from Charles Coderre on Vimeo.


Chaines et pignons

Nous avons changé les chaines 9 fois au cours de ce voyage de 29,364 kilomètres. Ça fait une moyenne de 3,262 kilomètres par chaine. Certaines ont duré plus longtemps que d'autres, les SRAM 971 étant les plus durables. Il est important de les changer fréquemment car elles s'étirent avec le temps et abiment les plateaux et pignons. Nous avons aussi remplacé les "sprockets" et le plateau avant après 20,000 kilomètres, ce qui fait partie de l'entretien normal.
Il faut aussi huiler la chaine très fréquemment!

Pour plus d'information sur les vélos, vous pouvez aller voir l'onglet Vélo sur le blogue ainsi que le bilan Équipement que nous avions fait en 2013 suite à notre voyage de 6 mois aux USA.


La semaine prochaine, le bilan pour l'équipement de camping!


4 commentaires:

  1. Merci les amis,
    Éprouvez-vous de la résistance lorsque vous passez par la 7 ième vitesse de vos Rohloff? Est-ce que ça s'atténue au fil du temps? Après 2000km, je trouve que ça bloque encore pas mal.
    J'utilise la même jante de roue lorsque nous prenons le Pino. (J'ai équipé mon Disc Trucker d'un disque de la même taille que le Pino). Je n'ai qu'à interchanger l'adapteur du moyeu Rohloff pour faire le switch d'un vélo à l'autre. En roulant en Pino, je dois demander à mon stoker de relacher la pression sur les pédales pour passer la 7 ième.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Normand,
      Avec un Rohloff, il faut toujours relâcher légèrement la pression sur les pédales lors des changements de vitesse et en particulier entre la 7 et la 8. De cette façon, nous n'avons pas de difficulté à changer les rapports. Voici ce qu'en dit le manuel d'instruction.

      Recommandations d'utilisation de Rohloff:
      Contrairement aux autres systèmes de transmission, le passage des vitesses avec le moyeu est immédiat. L ́enclenchement est simultané à l ́à-coup ressentit dans la poignée tournante. Cette particularité permet d ́éviter toute faute dans le passage des vitesses, quelques soient les situations.
      Rodage
      Lors de l ́enclenchement, des éléments d ́embrayage sont actionnés dans le moyeu. En cas de pression sur la pédale, ces éléments sont sous contrainte si bien que lors d ́un changement de vitesse à l ́arrêt ou sous faible pression de la pédale, l ́enclenchement se fait facilement. En revanche, plus la pression sur la pédale augmente, plus la force à appliquer sur la poignée tournante sera importante. Il est donc conseillé de réduire momentanément les forces de pédalage lors du passage des vitesses (ou de faire coïncider celui-ci avec la position point mort des pédales, voir texte “le petit clic”).
      Attention:
      Changer de vitesse avec une forte pression sur la pédale n ́est en principe pas conseillé mais toutefois possible sans risque d ́endommagement. Dans ce cas cependant, les contraintes élevées au niveau des embrayages peuvent conduire à un passage à vide au moment de l ́enclenchement. Ceci peut surprendre voire provoquer une chute.

      Particularité:
      Lors de passages très lents ou en charge des vitesses 7 à 8 ou 8 à 7, il arrive que ce soit le rapport 11 alors qui s ́enclenche.

      Supprimer
  2. Salut Charles...c'est Pierre qui a écrit le commentaire...LOL!
    Oui, j'avais lu cette recommandation sur le site de rohloff. Je me demandais si ça le faisait encore après plus de 5000km.
    Sur le Pino, ça nécessite une bonne synchronisation entre le capitaine et le stoker.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Pierre! Nous n'avons jamais eu de difficulte a changer les rapports sur nos Rohloff car nous relachons toujours la pression lors des changements de vitesse surtout entre la 7 et la 8!

      Supprimer